2011-07-27

BELGIQUE - ARLON - Roger Greisch (1917-1999). Métamorphoses formelles et chromatiques



D'une discrétion absolue, Roger Greisch était de ces artistes qui préfèrent l'ombre et la réserve ... Qu'importe ! Pour célébrer le centenaire de l'abstraction, le Musée Gaspar sort ses plus beaux atouts et met à l'honneur cet enfant du pays.

Le parcours artistique de Roger Greisch peut être comparé à un voyage à travers 50 ans d'histoire de l'art.

En effet, si ses premières œuvres sont figuratives, elles ne sont pas sans trace d'un certain expressionnisme, qui ne le quittera par ailleurs jamais.

Mais très vite, c'est l'abstraction qui intéresse l'artiste. Dès les années 1960, il crée dans ses tableaux un véritable dialogue entre l'abstraction géométrique et la figure humaine, seule, en nombre, de profil ou de face, …
Après les années 1970, l'homme se consacre exclusivement à l'abstraction. Dans ses premières œuvres abstraites, Roger Greisch organise l'espace pictural selon un graphisme subtil qui vient soutenir des plans de couleurs. Ces aplats se voient rythmés d'accents plus vifs, le tout dans une harmonie chromatique indéniable.

Dans un second temps, ses compositions vont se géométriser d'avantage en de larges plans monumentaux, individualisés par des segments tantôt rectilignes tantôt arrondis. Il utilise avec aisance et une sûreté de trait des modules décoratifs et des formes géométrisantes. Il les développe et les nuance au point qu'ils constituent un langage aussi peu imitatif et aussi expressif que la musique.

De telles réalisations requièrent la participation active du spectateur et font puissamment appel à la richesse intérieure de chacun.


Musée Gaspar      08.04.2011 - 25.09.2011
 

Website & source :Musée Gaspar
 
Website : Ville d'Arlon
 
FIC123.BE een website met info en cultuur.