2011-01-12

BELGIQUE - LIEGE - Jardin d'Hiver



Ce voyage au cœur de l’art contemporain est donc l’illustration d’une volonté de saisir toutes les opportunités, de donner à voir le champ des possibles offert par l’Eurégio que d’aucun n’appellent pas pour rien « la petite Europe ».Il est des langages artistiques qui s’affranchissent aisément de la barrière, toute symbolique ici, de la langue. Langue et langage se fondent pour promouvoir la richesse d’un dialogue artistique qui doit emporter l’adhésion du plus grand nombre. En effet, il y a quelque chose d’exemplaire dans ce projet qui étanchera la soif de nouveaux territoires géographiques et culturels.Les œuvres rassemblées ici et là sont réputées pour leur qualité et leur signature. Par ailleurs, il se confirme que la mobilité transfrontalière dans l’eurégio Meuse-Rhin trouve une part importante de sa raison d’être dans l’activité artistique déployée par l’ensemble des musées de cette région.Nous mettrons ce constat en dialogue avec nos partenaires afin de tirer tous les enseignements utiles pour la poursuite de ce programme de coopération qui prend une nouvelle dimension avec la mise en œuvre de cet ambitieux projet qui produit un impact indéniable sur la politique touristique des villes de l’Eurégio Meuse-Rhin.
Jean Pierre Hupkens Echevin de la Culture de la Ville de Liège

A deux pas de la spectaculaire nouvelle gare de Liège Guillemins conçue par l’architecte espagnol Santiago Calatrava se niche, dans l’écrin du Parc de la Boverie, le MAMAC, Ville de Liège (MAMAC). Créés à l’occasion de l’exposition universelle de 1905, ce site et le musée qu’il accueille seront entièrement transformés dans les années à venir. En effet, le MAMAC est appelé à devenir « Centre international d’art et de culture » (CIAC), accueillant non plus les collections liégeoises d’art moderne et contemporain mais des expositions temporaires. L’exposition « Jardin d’hiver - Sélection d’oeuvres contemporaines du Musée Bonnefanten Maastricht » est donc une des dernières expositions à se dérouler dans le MAMAC, 105 ans après sa construction. Cette transformation en profondeur du paysage urbain va dessiner une nouvelle géographie culturelle. Elle soulève les questions, toujours essentielles, du rapport entre les collections, le patrimoine ancien et moderne et la création culturelle contemporaine. Alexander Van Grevenstein, Directeur du Bonnefantenmuseum Maastricht et commissaire des expositions, propose, à l’initiative de Laurent Jacob, Directeur de l’asbl Espace 251 Nord, de redécouvrir l’architecture du Musée, et de nous plonger dans ses salles habitées par des oeuvres d’art contemporain, achats récents et pièces maîtresses de la collection du Bonnefantenmuseum. Pawel Althamer & Artur Zmijewski Marcel Broodthaers Paul Chan Hugo Debaere Bas de Wit Michael Krebber Sol LeWitt Mario Merz Roman Signer.


MAMAC 26.11.2010 - 27.02.2011



Website : Liège